Candide optimisme

Ca roule ma poule. Sourit, serre les fesses, et tout ira bien. Surfant sur la vague rose de la béatitude, l’heure est propice au post de « gratitude ». Il s’agit dans ces posts de cultiver l’onctueuse reconnaissance que l’on a de vivre dans le meilleur des mondes possibles, celui où tout s’équilibre par la main invisible. L’idée brillante derrière le concept est la suivante: même si on est plein de rancoeur à cause de la crise des subprimes qui a foutu les économies de retraitées en l’air, même si le virus ebola extermine les pauvres hères, même si la concentration de propriété n’a jamais été si forte et l’apanage du pouvoir concentré à dose homéopathique chez quelques privilégiées, même si la souffrance, les guerres et la violence semblent omniprésentes, il faut rester positif, car c’est en restant positif que l’on peut construire.

La rage, la colère ne peuvent que détruire et vous isoler du RDM (reste du monde), dans un cercle vicieux dont vous êtes nécessairement le héros solitaire et tout puissant (parce l’héroïne c’est pas la bonne came), c’est vous qui avez les cartes de votre destin en main, même si les cartes proprement dites ne sont pas les mêmes pour tous, l’Art de les disposer et de les mélanger à votre guise devrait vous suffire pour vous en sortir, à condition de rester optimiste. Mille sabords!

Capture d’écran 2014-10-17 à 22.05.54

Ca donne des trucs kafkaïen quand même. Victime de viol ou de violences conjugales? Cesser d’angoisser, tourner la page, la résilience vous donne les outils pour oublier. Victime d’inceste? Lisez Gardner, il vous explique pourquoi c’est mal de dire que c’est mal à un enfant, cela ne fait que renforcer le traumatisme. Il y a un moment même ou aligner sans cesse les stats de la discrimination devient une partie du processus d’aliénation. Quand on ne peut changer le cours des choses, mieux vaut en rire. Donc on poste des trucs supers positifs sur Face Book, de soi-par-soi-pour-soi avec amis, familles, voitures, en vacances, au soleil. Pleins de jolies couleurs et de gratitude zen, des selfies sous toute coutures, on est résilientE surtout quand on a été violéE, battuE. Même les mortEs doivent afficher cette belle sérénité. Enfin c’est terminé! IMG_5183

On pense avoir trouvée la panacée dans quelques philosophies orientales dont on ne connaît pas les ressorts mais juste les artifices clinquants, pour recopier notre passé sans changer une virgule ni un iota.

Capture d’écran 2014-10-17 à 22.08.12

Cela a un nom: le déni, et cela a même déjà laissé des traces vite effacées dans le sable blanc par la vague déferlante des bien-pensantEs. Entrez dans n’importe quel temple bouddhiste, et installés là à coté des Bouddhas souriants et méditatifs se trouve des Bouddhas rouges de colère, portant des peaux de tigres écorchés vifs et brandissant des armes. Du yoga des Indes on oublie vite Shiva le destructeurs des mondes à reconstruire sur les décombres de la rage.  Nous ici on ne retient que le sourire de Matthieu Ricard et ses photos safaris-des-pauvres-qui-sourient. Oubliant que le moteur de la paix zen est d’abord une intense colère contre l’injustice du monde, une intense frustration dont il s’agit d’orienter l’énergie pour justement construire autre chose. Sans colère pas de force. Sans ressentiment pas de changements.

Capture d’écran 2014-10-17 à 22.14.55

La plus grossière erreur consiste à ne pas même savoir qu’on a sous nos latitudes occidentales déjà abordé le sujet, et fait le tour de la question. Les Docteurs Pangloss et le meilleur des mondes possibles ont déjà été dénoncés par Voltaire. Il appelait cela être Candide (du titre du conte du même nom) une espèce de béatitude endormie qui profite surtout à ceux qui ont leur place bien établie. Qui font taire les velléités des moins nantis en leur hurlant « Hou les vilainEs, arrêter de râler » vous n’aurez de toute façon pas mieux puisque on a là la répartition optimale des ressources dont on dispose. Candide va peu à peu questionner, puis remettre en cause son optimisme à toute épreuve. Ben non, c’est pas top du tout là mon pote, c’est la M. Bordel! (dirait Yoanna).

Capture d’écran 2014-10-17 à 22.09.30

Si donc vous persistez dans cette saine habitude des posts gratitude, essayez de réduire le champ de vos remerciements à quelque chose dont le RDM sans exception pourrait se targuer, et là, mis à part la couleur bleue du ciel, le sifflement du vent et la vie qui s’éver-tue, il n’y a pas grand chose. L’amour, le gîte, la famille, les vacances, les amiEs, les sujets paquebots du style-j’ai-enfin-réussi-mais -pas-toi-alors-laisse-moi-jouir-de-mes-privilèges-en-paix ne sont pas très gratifiants pour les autres.

Il y a des posts généreux, charitables même. Ceux là sont des plus pernicieux.  Ils vous incluent dans quelque cause par vos deniers virtuellement distribués. Sous la plume de Pierre Choderlos de Laclos dans les Liaisons dangereuses en 1782 voilà que l’humble élan charitable devient un pathos ambigu, dont le but inavouable est le plaisir de celui qui contemple, un rien sadique, cette misère: « J’avouerai ma faiblesse ; mes yeux se sont mouillés de larmes, et j’ai senti en moi un mouvement involontaire, mais délicieux. […] J’ai trouvé juste de payer à ces pauvres gens le plaisir qu’ils venaient de me faire. J’avais pris dix louis sur moi ; je les leur ai donnés. Ici ont recommencé les remerciements, mais ils n’avaient plus ce même degré de pathétique : le nécessaire avait produit le grand, le véritable effet ; le reste n’était qu’une simple expression de reconnaissance et d’étonnement pour des dons superflus. » (Lettre XXI)

J’ai trouvé un matin, en me promenant avec la chienne ce graffiti féministe : Alors, ça coule ma poule?  C’est pas dangereux une poule, tout le monde sait qu’elles n’auront jamais de dents. Quand à savoir si les doux roucoulements sauveront la blanche colombe, je n’en doute pas. Ils la couleront. Quant à moi, je suis une grenouille à grande bouche.

Capture d’écran 2014-10-17 à 22.34.08Capture d’écran 2014-10-17 à 22.36.18

Un commentaire sur “Candide optimisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s